[Tresser] Le végétal et la vannerie

J’ai essayer sur le verbe, j’aurai pu choisir  [Se former] ou bien  [Apprendre] ou encre [Créer], bref j’ai fait une formation de vannerie !

Cela faisait un moment que je voulais faire un stage de vannerie. Cela faisait plusieurs fois que je reportais cette idée sur ma liste d’idées pour mon anniversaire ou bien Noël. 20161111_1927331
Dans un premier temps, j’avais d’abord mis le livre Vannerie Sauvage de Bernard Bertrand, le tome 1. Qu’un « père noël » m’a gentillement offert. Ainsi j’ai pu avoir quelques notions, et apprendre à travailler la clématite. Après avoir testé moi même, j’ai mis en place deux activités (l’une avec des familles, l’autre sur plusieurs séances avec des adultes d’un foyer médicalisé) pour créer des nichoirs tressés. C’était trop chouette, j’adore le mien que je n’ose pas mettre à l’extérieur.

Lorsque j’habitais en région parisienne, la clématite se trouvait très facilement. Le sol calcaire des coteaux de la Seine est l’idéal pour cette liane. Mais ici dans l’ex basse Normandie, point trop de sol calcaire, donc pas de clématite.

20161111_1928051

J’avais aussi réaliser une sorte de dessous de plat. Je dis une sorte car tu commences peut etre  comprendre que comme le nichoir je ne l’utilise pas pour sa fonction.
Cette activité est plus simple à faire et peut se faire avec un enfant, c’est d’ailleurs grâce au livre 50 activités nature pour les enfants que j’avais gagné chez Clémentine

Bref, j’avais déjà un peu bidouiller du végétal, et je savais déjà que cela me plaisait. Surtout que certains points sont assez similaires au tissage que je connais.

Alors  l’occasion de mes 30 ans ne sachant pas précisément ce qui me ferai plaisir, j’ai proposer à mes proches une petite cagnotte.
Et après une recherche rapide, j’ai vu que la Ferme de la Sittelle, une ferme maraichère bio à 45 minutes de chez moi, propose des stages de vannerie! Oh joie! Je check les dates et Oh bonheur, les dates tombent sur un week-end où je ne travaille pas.

Voila comment j’ai réussi indirectement à me faire offrir un cadeau immatériel que je convoitais depuis bien 2 voire 3 années !

Alors en un week-end de découverte, on ne finit pas son panier. La première journée est essentiellement consacrée à fabriquer la structure du panier. Ce qui n’est pas une mince affaire. J’ai du casser 3 branches avant de réussir former ma anse ! Et encore c’est le formateur qui a finaliser (j’avais trop peur de casser au dernier moment). Mais je suis venu à bout de mon panier, j’ai juste du m’y remettre une après-midi chez moi. J’avais pu prendre quelques tiges d’osier pour le finir. Et comme j’avais prévu un peu plus j’ai aussi tenter de faire des boutures.


Au final, mon panier n’est pas parfait, mais j’en suis fière. Et je suis très heureuse d’avoir acquis ce savoir faire. j’espère trouver le temps plus tard, de réaliser un autre panier !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s