[Bricoler] Une étagère à épices

Mon cher et tendre a récupéré sur ma demande des caisses à vin. Enfin une cargaison de caisse à vin ! Parmi elles, il y a des caisses peu profondes. Dans un premier temps je ne voyais pas trop quoi en faire. Mais je ne m’inquiétais pas, je savais que je leur trouverai une utilité.

Voici donc quelques explications pour réaliser une étagères à épices à moindre cout, et avec peu d’outils.

Tuto étagère en caisse à vin

Ici étagère à épices dans la cuisine, mais cela peut très bien être pour ranger tes vernis dans la salle de bain, tes tubes de peintures dans ton atelier, tes figurines de collection dans ta chambre. Libre à toi de lui trouver un usage !

dsc_1523

Pour cela, il vous faut:

1/ une caisse à vin de faible profondeur
2/ un tasseau
3/ une petite planche
4/ un crayon et un mètre
5/ du papier de verre
6/ des petites vis
7/ de la colle à bois (optionnel)
8/ une visseuse-perceuse avec une petite mèche et l’embout adapté au vis
+ une mèche fraise (optionnel)
9/ une scie à main ou scie sauteuse

tutoetagereepice

J’ai utilisé la caisse à l’horizontal mais on peut aussi l’utilisé à la verticale.

Il va donc falloir ajouter une étagère au milieu de la caisse et créer des petits rebords pour retenir les condiments. Oui ca fait très classe d’utiliser le mot « condiment ».

On mesure la longueur intérieure de la caisse que l’on reporte sur la planche et sur le tasseau. Ma caisse fait 47.5 cm à l’intérieur. On coupe suivant le tracé. Jusque là tout va bien

Note: la planche va devenir l’étagère et le tasseau sera fixer pour créer un rebord à cette étagère

On mesure ensuite la profondeur de la caisse. On déduit de cette mesure l’épaisseur du tasseau.
Ma caisse fait 9.5cm de profondeur et mon tasseau 1cm d’épaisseur. Je vais donc couper ma planche pour qu’elle fasse 8.5 cm de large.
Ma planche fait donc 8.5cm par 47.5 cm
On reporte les mesures sur la planche et on coupe.

On coupe le tasseau en deux dans sa longueur. Cette étape est facultative cela dépend de la largeur de votre tasseau. n peut aussi utilisé des chants plats.

On oublie pas de poncer toutes les tranches. Le ponçage est l’étape à ne pas sauter quand on veut faire un travail bien fini (un peu comme le repassage en couture).

dsc_1493

A cette étape vous pouvez vérifier que vos découpes sont correctes en plaçant la planche.

Le montage est un peu plus minutieux, car il va s’agir de fixer correctement dans l’épaisseur de la planche.

Sur ce genre de réalisation, lorsqu’on travaille avec du bois de faible épaisseur, il est nécessaire de pré percer avec une petite mèche à bois, afin d’éviter que celui ci n’éclate lorsqu’on visse.

Dans la caisse le fond est composé de deux parties dont la jonction se trouve au milieu, donc cela faisait un repère idéal pour pré-percer. Parce que je voulais centrer mon étagère mais on peut choisir d’en faire une plus haute si on a des flacons plus grands par exemple.

Si vous n’avez pas comme moi ce repère sur le fond, il vous faudra mesurer et reporter vos mesures au dos de la caisse afin de percer en ligne droite.

Après avoir pré-percé, j’ai utilisé une fraise pour que les têtes de vis ne soient pas affleurantes

dsc_1499

On encolle ensuite la tranche de l’étagère et on vient la fixer avec les vis sur les cotés et au dos de la caisse.

Enfin on fixe les deux morceaux de tasseau (colle+vis). L’un contre l’étagère créée, l’autre contre la partie basse de la caisse. Pour cela je me suis aidée de serre-joint, ah mince je l’ai pas mis dans la liste du matos nécessaire, sinon tu peux demander à ton/ta cheri-e, ton voisin, ta mère, ton chat.
J’ai choisi exprès des vis qui ont un peu rouillé, que pour l’instant je n’ai pas décidé si je la peins ou pas, le coté rouillé s’intègre bien dans ce bricolage récup

Il ne reste plus qu’a vidé ton placard pour ranger tous tes petits flacons!

dsc_1520

N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire pour me dire si vous avez trouvé ce tutoriel suffisamment clair, ou si vous avez besoin d’indications supplémentaires.

Et puis si vous le réaliser vous aussi, envoyez moi une petite photo cela me fera plaisir !

En Bref #2

Voici déjà le seconde En Bref petit résumé rapide de mon quotidien. J’aurai pu faire un En Bref uniquement sur mon dimanche tellement j’ai fait de choses aujourd’hui, je suis contente c’est une bonne journée sans rogner sur la sieste indispensable.

Entre temps j’ai préparé un article plus détaillé sur la lapin angora, mais je ne l’ai pas publié. Il faut encore que j’inclus de jolies photos.

1/ J’ai encore bricoler des portillons, je suis la championne de la construction de portail et portillon maintenant. Et surtout j’utilise des outils qui me rebutait encore il y a quelques temps. je prends confiance mais je reste vigilante.

2/ Notre petit veau continue de bien grandir, mais il est bien farouche

3/ Cha-mallow toujours à faire des siestes à des endroits improbables! quoi que on devait être bien là au sol contre le mur de pierre…

4/ Arrivé du bobcat pour curer les enclos qui ne peuvent pas l’être au tracteur. A la suite de quoi, il y a eu du déménagement, suite à la construction de nouveaux enclos.

5/ Les agnelles sont passé chez le coiffeur. Leur laine est assez envahissante sur la tête, donc leur champ de vision est réduit. Nous avons donc dégagé le tour de leurs yeux.

6/ Notre cheptel bovin s’est agrandi ! Nous avons accueillis une nouvelle vache Ibérique alias Meuh. Elle est rigolote cette petite Aubrac avec sa corne cassée. Très affectueuse aussi.

7/ Deuxième jour que tous les robinets de la chèvrerie sont gelés donc je suis allée chercher de l’eau dans ma salle de bain pour pouvoir abreuver les jeunes chèvres (qui n’ont pas d’abreuvoir automatique) et les vaches (elles étaient assoiffées).

 

En bref #1

Une nouvelle rubrique qui chaque dimanche (j’espère tenir le rythme) fera un petit résumé de ma semaine.

 

1/ Depuis deux semaines j’ai entrepris de tailler les haies de laurier palme ! Elles n’ont pas été coupées depuis plusieurs et sont devenues très denses. résultat cela assombrit nos intérieurs. Je ne porte pas les lauriers palmes et les thuyas dans mon cœur, je rêve de pouvoir les arracher et les remplacer par des haies variées, fleuries ou avec des essences locales.
Pour tailler en hauteur nous avons utilisé le godet du tracteur et la tronconneuse, c’est dire !

2/ Après les plantes, c’est les poils de mon lapin qui sont passés sous les lames. Mais peut être que je ferai un article plus détaillé, car vous avez été plusieurs à vous interroger.

3/ Nous avons récupérer notre premier jambon (des cochons élevés à la ferme), que nous avons fait braisé. Le second est fumé donc cela prend plus de temps.

4/ J’ai joué au dentiste avec mon dremel ! Je continue l’amélioration de la signalétique sur la ferme. Nous installerons tous les nouveaux panneaux au printemps.

5/ Plusieurs de mes proches se sont inquiétés pour nous et pour nos vieux châtaigniers, avec l’alerte météo pour le vent. Mais peu de dégâts, et les centenaires sont toujours là

6/ J’ai crée une petite plate bande sur la façade de la ferme et j’ai semé une jachère fleurie. Hâte de voir tout cela pousser!
Avant il y avait ici 5 poubelles pour le tri, mais clairement 5 poubelles c’est bien trop pour le visiteur lambda.

7/ J’ai trié et rangé la salle de bain, et j’ai retrouvé un collier de mon enfance, ma sœur a le même. Nous les avons reçu d’une grande tante décédée juste avant Noël. Aujourd’hui ce sont nos filles respectives qui les portent.

[Relooker] La table basse

Dans notre ancien appartement nous avions une table basse que nous aimions beaucoup et aux dimensions idéales pour notre petit salon !
Mais comme on vivait sur notre table basse. Tu sais quand tu prends tous tes repas sur la table basse, que tu poses tes pieds dessus quand tu es dans la canapé, rajouter à cela les apéros et l’enfant. Et bien forcement ton meuble pas cher il ne reste pas longtemps sans choc !

La voici avant

le plateau inférieur est exagérément abimé car je n’avais ps fait de photos avant et il m’a servi de support pour la fabrication des nouveaux plateaux 20170101_113010

 

La structure est en métal, juste les plateaux sont en mélaminés. Du coup j’avais depuis longtemps dans l’idée de refaire les plateaux avec du bois de palette.

Lors du déménagement, sur le coup nous ne l’avions pas emmener mais par la suite je l’ai récupéré, elle a patienter dans la grange que je prennes le temps de lui refaire de belles planches.

20170103_134547

 

 

J’ai « simplement » assembler les lattes de palette à l’aide de tourillons.
Simplement car c’est sans compter démonter de la palette, récupérer les lattes non cassées, découper à la bonne longueur et largeur, poncer puis  « simplement » assembler !

C’est pour cela que vous avez pu voir sur Instagram que j’avais presque sorti tou les outils possibles (scie circulaire, ponceuse triangulaire et à bande, rabot électrique, dremel, perceuse)

Ca me donne donc 2 « planches » qui sont fixées par dessous comme les planches d’origine

J’ai passé 3 couches de vernis ultra-mat et je suis ravie !

Enregistrer

[Bricoler] en dernière minute

Et oui je suis la championne pour cela, toujours à me lancer dans un bricolage de dernière minute!
Là j’avais l’idée, mais c’est le temps (avec le travail à la ferme) qui m’a manqué, c’est donc le 24 décembre au matin que la mère Noël qui est en moi c’est mise en action (bien sur avec une choupinette dans les pattes).

C’est grâce à Tête d’Ange et son DIY que je me suis motivé à fabriquer un passe-trappe.
L’année dernière c’est un babyfoot qui avait été livrer dans la maison de vacances en Bretagne. Du coup, je me suis dit que ce jeu serai parfait !

tete-dange

C’est assez simple à réaliser, je vous laisse découvrir le DIY sur son blog !

Voici le mien, il fait 1 mètre par 50 cm au total, donc la zone de jeux est réduite de 2 cm  de chaque coté

J’ai fait tout le montage en tourillon, pour ne pas avoir de tête de vis apparente.

Pour cela j’ai utilisé un kit d’assemblage, qui se compose d’une bague qui se fixe sur la mèche afin  de percer la moitié de la longueur du tourillon dans chaque morceau à assembler. Et des petits « picots » qui permettent de réaliser les trous bien en façe l’un de l’autre.

Afficher l'image d'origine

Au final, mon passe trappe n’est pas parfait car réaliser à la hâte et plutôt mal installé pour les découpes etc
Niveau finition en mis prenant plus tôt, j’aurai pu largement faire mieux, mais cela n’a pas empêcher petit et grand d’y jouer !

 

[Bricoler] En palette !

J’adore jardiner, j’aime les jardins fleuris mais pas trop carré nonplus. Le style cottage anglais me plait vraiment.

J’ai aussi une faculté impressionnante a acheté des plantes mais à ne pas les planter. Soit parce que j’ai peur de ne pas les mettre au bon endroit, soit par manque de temps. Depuis en fait je crois qu’au fond de moi, je pense que je pourrai mieux les soigner si elles sont là sous mes yeux (plutot qu’au fond du jardin). Donc ca s’entasse à coté de la porte d’entrée, avec des soucoupes improvisées  avec des assiettes à soupe; Car la terre dans un pto se dessèche vite. Mais finalement par manque de temps, je ne leur apporte pas le soin nécessaire, et là toutes entassées, je m’en rends compte qu’une plante va mal quand il  est trop tard.

Voici une photo qui vous donnera une petite idée de ce bazar végétal qui s’étale de la porte à la poubelle
(très glamour mon jardinet loin de mon idée anglais…)

20161022_0953321

Alors samedi que j’avais 2/3h devant moi et une palette à porter de main brouette ! Je me suis fabriquée une sorte d’étagère pour pouvoir mieux installer toutes mes plantes en attendant de décider où je les plante !

J’ai donc couper une palette au 2/3 afin  de faire une partie basse plus large que l’étagère du haut.
Dans le fond de la partie basse je peux ainsi stocker les pots et soucoupes non utilisés.
Le petit détail pratique c’est que j’ai fermé le dessous de l’étagère (c’est ce que j’étais en train de faire sur la première photo) pour former des niches et ranger les outils. POur assembler ces deux parties j’ai utiliser 2 montants de palette (souvent c’est des cubes, mais nous on en récupère avec des montants comme des mini bastaings) que j’ai coupé en deux. Quelques vis pour assembler le tout, pour le fond des niches il faut penser à pré-percer avec un petit foret à bois pour éviter que les lattes ne se fendent.
Et il n’y a plus qu’à installer outils et plantes ! En espérant qu’ainsi j’ai plus à l’oeil mes plantes.

[Bricoler] Travail du bois

A la ferme, il est plus facile de bricoler, nous avons un atelier, c’est autre chose que dans mon petit appartement. Pas de problème de nuisances sonores, ici on bricole quand on veut. Pas mal d’outil même si pas toujours en bon état. Après c’est le temps qui peut faire défaut.

en ce moment quand j’ai un peu de temps, je m’occupe des panneaux de la ferme, pour cela je m’éclate avec la défonceuse que j’ai emprunter à mon père.

 

Donc les lettres sont défoncées à main lever après traçage au crayon. Il faut faire attention car parfois quand il y  a des nœuds dans le bois ou autre, lé défonceuse a tendance à dévier puisque je travaille sans guide. Ensuite je peint l’intérieur des lettres en blanc, puis une lasure sur l’ensemble du bois.
Ici ce sont des planches d’orme qui était déjà sur place, stockés dans la grange. On adore le coté rustique mais quand même propre du résultat.
Nous faisons aussi beaucoup de choses avec du bois de palette. Je vous montrerai cela prochainement !

Lit de poupée – DIY

J’aime les jouets durables, les jouets en bois, les jouets qui ne sont pas trop sexué.
Je voulais un lit de poupée pour ma fille.
Ceux du commerce étant relativement cher pour ce que c’est, et en occasion je n’ai pas trouvé ce qui me convenait.
Qu’a cela ne tienne je vais le fabriquer !

Je suis allé en GSB et j’ai acheté des chutes de bois. Munie d’un mètre, d’un crayon, d’une scie sauteuse et d’un kit d’assemblage de torillon, je me suis lancée.

Lit poupée

Ce n’est pas très long à faire, lorsqu’on a la méthode et les outils.
J’ai voulu faire un tuto mais j’ai fini la nuit tombée donc les photos ne sont pas top. Mais si cela vous intéresse, je pourrai tacher de le faire.

Lit poupée

Pour la peinture, j’ai utilisé la même que le repose pied. J’ai passé 2 couches de peinture et une couche de vernis.
Pour le matelas, j’avais dans la cave une plaque de mousse, que l’on peut trouver dans les cartons pour caler, par exemple, l’électroménager. J’ai juste eu à la découper, à l’aide d’un cutter, aux bonnes dimensions.
Il ne restait plus qu’à coudre la literie ! Pour cela j’avais trouvé chez Cultura, des coupons de tissus en promo (ceux qui me suivent sur Facebook ont pu les apercevoir).
J’ai donc cousu un drap housse blanc (comme un vrai), une couette avec sa housse que l’on peut border aux pieds et un petit oreiller.

Voici le résultat !

Lit poupée

Lit poupée

Reste plus qu’à attendre, son anniversaire (1 semaine avant Noël) pour lui offrir. J’ai hête, même pour l’instant, elle ne joue pas tellement à la poupée, elle se contente de la mettre et la promener dans la poussette.

Relooking d’un repose pied

Toujours via mon site de vente entre particulier préféré, j’ai chiné un petit repose pied à 7€.
Dans la foulée, j’en ai trouvé deux autres identiques que j’ai négocier au même prix.

Repose pied

Sa hauteur, sa petite niche intérieure étaient parfait pour l’usage que je voulais en faire !

J’ai commencé par dévisser l’assise, pour pouvoir poncer la partie bois.
J’ai choisi pour le relooking un bleu très tendance, un peu bleu mint mais en plus doux et un tissus fleuri très coloré

tissus et peinture

J’ai donc passé 3 couches de peinture.
Pour l’assises, j’ai décoller délicatement la partie noire à l’intérieur du coffre, puis j’ai agrafé le tissus avec une agrafeuse mur en faisant attention à bien le tendre. Puis j’ai collé la partie noire.
A l’intérieur j’ai réutilisé la peinture kaki de la chambre de la choupinette.
Au fnal, ce repose pied, devient un petit pouf pour ma choupinette, la hauteur d’assise est parfaite, et ses petites chaussures se logent parfaitement  l’intérieur.

Repose pied relooké

Repose pied relooké

J’en ai donc encore deux qui attendent gentillement leur heure.

Une cuisinière de chef !

Elle est en bannière donc  il fallait bien que je vous la présente la cuisinière de Coline, ma nièce !

J’avais déjà réalisé pour mon neveu une petite cuisinière  partir d’un chevet, mais elle a fait son temps. Ma sœur m’a laissé carte blanche pour en faire une plus grande.

Je vous montre déjà la toute première

Le Chevet de base, je l’ai choisi car la porte s’ouvre comme un four. Il m’en a coté de  mémoire  5 ou 10 € sur le bon coin
cuisinière

La cuisinière. J’ai donc rajouter une crédence avec une planche de récup, une étagère à Epice  de chez le grand suédois; Les plaques de cuisson sont réalisé avec des dessous de verre du Suédois toujours, l’évier est une gamelle à chien, le robinet de la recup: le « poussmouss » distributeur de savon,  et des petits boutons  pour finir le tout.
J’ai réutilisé la même peinture que pour son coffre à jouet, après avoir poncer légèrement le contreplaqué et passer une sous couche d’accroche.
60409541_p

Donc  pour cette nouvelle cuisinière, j’ai reparé sur leboncoin (toujours) un meuble tv dont les dimensions et la configuration me plaisait bien. Après une petite négociation, nous ‘avons eu pour 25€.

meuble tv
J’ai donc poncé le meuble, puis découpé un cercle à la scie sauteuse  pour accueillir l’évier, percer le trou pour fixer la robinetterie.
Pour les couleurs, en accord avec ma soeur nous avons opté pour un vert tendre. J’ai donc peint en blanc pour l’intérieur et le plan de travail et vert pour le reste.
J’ai bien passé 5 couches de blancs, d’abord j’ai utilisé une fin de pot que j’avais déjà, puis je suis allé acheter un pot de marque distributeur, mais la peinture n’était pas du tout couvrante, j’ai donc finit par faire une couche avec la peinture blanche spéciale cuisine que j’avais acheté pour refaire mes meubles rustiques de ma cuisine.
J’ai aussi du créer la porte du four. Tout d’abord au fond de la niche il y avait un trou pour laisser passer les câbles. J’ai donc découpé une plaque aux bonnes dimensions. Pour cela, j’ai utilisé un panneau de fond de meuble (laminé fin et blanc) que j’ai collé.
Puis dans une chute de pin (achetée pour 2€ dans le bac du chute d’une GSB) j’ai créer la porte, j’ai fixer un morceau de plexi (1er merci le voisin). Des petites charnières piano et le tour est joué.
Une grande planche pour la crédence, qui suit la découpe du meuble, mais qui ne va pas jusqu’en bas. Le détail qui permet de plaquer le meuble contre le mur sans avoir l’écart du à la plinthe !
On fixe tous les accessoires et TADAM !

Cuisinière

2ème Grand Merci le voisin, qui m’a réalisé le sticker personnalisé. Si vous chercher un imprimeur que ca soit pour du sticker, des cartes de visites, les flyers, des t shirts, un camion etc son entreprise c’est Dar Graphix.

Lors de la découverte du cadeau, il y a eu un « wwwaaa » aussi bien chez les petits que chez les plus grands.

DSC_0051Cuisinière

Et oui il y  a même la lumière dans le four.
Juste un petit regret, j’aurai voulu trouver une grille  pour le four mais c’était la fin de la saison des barbecue, je n’ai pas trouvé. Il faudra aussi rajouter un petit aimant, car la porte ne tient pas très bien en position fermée, mais j’avais peur que ca soit trop dur à ouvrir. Et puis aussi, il y  a des boutons qui tournent pour allumer la plaque, mais pas  pour le four mince

Au total, il m’en aura couté un peu plus de 100€ pour le matériel et les accessoires, 25 € de meubles, de la peinture et un paquet de temps. La réalisation m’a pris un mois.